Invités 2019

CATHERINE CHABOT
Comédienne – Menteur

Catherine Chabot est diplômée du Conservatoire d’art dramatique de Montréal depuis 2013. En plus d’être comédienne, elle travaille sa plume d’auteure. Sa première pièce de théâtre, Table rase, mise en scène par Brigitte Poupart, a été présentée à Espace Libre en novembre 2015. Face à son succès retentissant, la pièce a été reprise en janvier et en octobre 2017, à Espace Libre, et au Carrefour international de Théâtre de Québec de la même année. Catherine a joué dans la pièce Tribus, mise en scène par Frédéric Blanchette, qui a fait l’objet d’une tournée. Elle a également interprété Candy Starr, au Rideau Vert, au printemps 2017 dans la pièce Vol au-dessus d’un nid de coucou, mise en scène par Michel Monty. Catherine a aussi joué dans une pièce de son cru, Dans le champ amoureux, mise en scène par Frédéric Blanchette et présentée à Espace Libre en novembre 2017, puis en reprise à l’automne 2018, au même théâtre, ainsi qu’à Ottawa. Dans Lignes de fuite, une autre de ses créations, mise en scène par Sylvain Bélanger et présentée au Centre du théâtre d’aujourd’hui en mars et avril 2019, elle jouait le rôle de Raphaëlle.

Au petit écran, Catherine a joué dans les séries Il était une fois dans le trouble, Unité 9 et Victor Lessard, ainsi que dans la cinquième saison du téléroman O’. Elle sera prochainement de la deuxième saison de la télésérie Léo. Dans son premier grand rôle au cinéma, Catherine a joué au côté de Louis-José Houde dans le film Menteur, réalisé par Émile Gaudreault.


DAVID ULOTH
Réalisateur – Dérives

David Uloth s’est donné pour mission de communiquer des histoires d’une éloquente humanité par le drame et la comédie. Artiste prolifique, les treize derniers courts métrages qu’il a produits et réalisés ont été présentés dans plus de quatre cents festivals internationaux et ont été primés soixante-douze fois (Prix de scénarisation Talent Campus Movie of the Week de la Berlinale (2004), Prix du public et Prix du Jury au Festival des films du monde de Montréal (2007 & 2015), Grand Prix – Meilleur court métrage (de même que le prix de la meilleure réalisation) au Sapporo Short Film Festival, Japon (2016), etc).


ÉMILE GAUDREAULT
Réalisateur – Menteur

ÉMILE GAUDREAULT a fait ses débuts comme auteur et également sur scène, dans les spectacles d’humour du Groupe Sanguin. Il s’est par la suite illustré en écrivant et en mettant en scène des spectacles d’humoristes (Michel Courtemanche, Marie-Lise Pilote). Cette expérience l’a amené naturellement à écrire pour la télévision, collaborant comme coscénariste à Un gars Une fille. Au cinéma, il a coécrit la comédie Louis 19, le roi des ondes, qui a obtenu en 1994, le plus important box-office canadien. En 2001, il passe à la réalisation de son premier long métrage, Nuit de noces, une autre comédie à succès qui s’est méritée la Bobine d’or (Prix Génie) du film canadien ayant récolté le plus de recettes. Par la suite, il coscénarise et réalise Mambo Italiano. En 2007, il réalise Surviving My Mother, prix du film canadien le plus populaire lors du FFM. Sa quatrième réalisation, De père en flic a obtenu un immense succès tant critique que populaire et à ce titre ce film s’est vu décerner les prestigieux Billet d’or (Prix Jutra) et Bobine d’or (Prix Génie). Ont suivi Le sens de l’humour en 2011, Le Vrai du Faux en 2014, puis Père Fils Thérapie un remake tourné en France regroupant un casting français. En 2016, il revient avec un deuxième volet de De père en flic. En 2018, il reçoit la Bobine d’or pour l’ensemble de son œuvre, remise par l’APCQ. Son dernier long-métrage Menteur est sorti à l’été 2019.


ÉLI LALIBERTÉ
Réalisateur – Florent Vollant, faiseur de Makusham

Gaspésien d’origine, Éli Laliberté est impliqué depuis 25 ans dans la communauté Mi’gmaq de Gesgapegiag. Il y a tissé pour toujours, des liens privilégiés avec celle-ci, à travers ses enfants et petits-enfants qui sont membres de la communauté. Ces relations à travers le temps l’on motivé à vouloir mettre en lumière les réalités autochtones des Amériques. Impliqué dans la production et à la réalisation de ses films, il s’efforce de présenter un portrait juste et équilibré des communautés autochtones. Empreint d’humaniste et guidé par le respect, il y porte à l’écran une réalité à l’écart des préjugés ou d’un trop grand romantisme.

Récemment, il a reçu le prix Gémeaux pour la meilleure cinématographie documentaire et a été mis en nomination dans la catégorie Meilleur réalisation série documentaire art et culture. Une de ses récentes productions, konnetced.tv, a été en nomination au Canadian Screen Awards dans la catégorie Best Factual Series.

Créer du contenu et raconter des histoires est sa passion numéro un. « J’aime explorer nos origines, le territoire et les gens, c’est ce qui me motive dans tout ce que j’entreprends. »


VINCENT LECLERC
Acteur – Les salopes ou le sucre naturel de la peau La chute de l’empire américain

Comédien talentueux et versatile, Vincent Leclerc se fait remarquer autant au petit qu’au grand écran, en plus de jouer en français et en anglais. Sur scène, on a pu le découvrir dans Lucidité passagère, Trout Stanley ou encore La Belle et la bête, en tournée européenne.

Au cinéma, il a été dirigé par plusieurs réalisateurs de renom comme Roland Emmerich (White House Down), Jonathan Levin (Warm Bodies), Martin Doepner (Rouge sang), et Sylvain Archambault (Piché, entre ciel et terre). De plus, on a pu le voir dans le film oscarisé The Revenant, d’Alejandro González Iñárritu. Vincent était également de la distribution du dernier film de Denys Arcand, La chute de l’empire américain.

Au petit écran, il a tourné dans plus d’une trentaine de productions comme Mauvais Karma, Being Human, Toute la vérité, Mirador, 19-2, Les Beaux Malaises, Le Clan, This life (adaptation de la télésérie Nouvelle Adresse), Bad Blood, Bellevue, Ruptures, Léo et District 31.

Pour son rôle dans la websérie Coming Out, il a obtenu une nomination aux Prix Écrans canadiens 2016 dans la catégorie Best Performance in a Program or Series Produced for Digital Media (meilleur acteur dans une émission ou une série produite pour un média numérique).

Vincent incarne de façon éloquente le mythique personnage de Séraphin Poudrier dans la télésérie Les pays d’en haut, diffusée à Radio-Canada. Pour ce rôle, il a été mis en nomination pour un Gala Artis dans la catégorie Rôle masculin – séries dramatiques saisonnières, de 2016 à 2018, prix qu’il a remporté en 2019. Leclerc a également décroché un prix Gémeaux dans la catégorie Meilleure premier rôle masculin : série dramatique, en 2016, et une nomination dans la même catégorie les trois années suivantes. En 2019, Vincent bouleverse son auditoire dans la série Alerte Amber, diffusée à TVA.