Invités 2016

Louis Bélanger

Réalisateur, Les mauvaises herbes, samedi 15 octobre, 19h

C’est en 1999, avec Post Mortem, que Louis Bélanger signe son premier long métrage qui lui vaut cinq prix Jutra, dont celui de la meilleure réalisation, du meilleur film et du meilleur scénario (2000), ainsi que les prix Génie du meilleur nouveau réalisateur et de la meilleure scénarisation. Post Mortem est également récompensé au Festival des Films du Monde (1999) par le prix de la meilleure mise en scène ; l’Association Québécoise des Critiques de Cinéma (AQCC) lui décerne son prix de meilleur film de l’année en 1999 et il obtient une mention spéciale du jury de la Critique Internationale (FIPRESCI).   En 2003, il réalise son deuxième long métrage, Gaz Bar Blues. Présenté lors de la soirée d’ouverture du Festival des Films du Monde la même année, le film y récolte le prix du jury œcuménique ainsi que le prix du film canadien le plus populaire. Il remporte plusieurs autres prix dont le Jutra de la meilleure musique, celbelanger-louis2ui du meilleur long métrage québécois de l’AQCC ainsi que celui du cercle de la Presse au Festival du film de Paris. En 2007, il fait la tournée pour son film Le génie du crime, produit par Les Éditions Lycaon et l’année suivante, il s’investit dans The Timekeeper, mettant en vedette Roy Dupuis et Craig Olejnik.

En 2009, il tourne Route 132 pour lequel François Papineau obtient le prix d’interprétation masculine du FFM et qui lui vaut une nomination au prix Génie du meilleur scénario.  Route 132 marque le début d’une fructueuse collaboration avec Alexis Martin, co-scénariste et comédien de ce road movie. Cette collaboration donne également naissance à un documentaire sur le journalisme, réalisé par Louis Bélanger, Louis Martin : journaliste.   En plus de son travail pour le grand écran, il réalise des téléfilms, des téléséries, des documentaires et se permet une incursion au théâtre en signant la mise en scène de Mort de peine. Il est également derrière la réalisation de la télésérie En thérapie II diffusée sur les ondes de TV5 et de Séries+.

Cette année, Louis Bélanger nous présente son tout dernier film Les mauvaises herbes,coscénarisé avec Alexis Martin et travaille également à l’écriture d’un nouveau long métrage de fiction qui a pour titre de travail Vivre à cent milles à l’heure.

Jimmy Larouche

Réalisateur, Mon ami Dino, samedi 15 octobre 21h30

Originaire du Saguenay Lac-St-Jean, Jimmy Larouche complète un baccalauréat en administration des affaires avjimmy_laroucheant de faire un retour aux études en cinéma à l’âge de 25 ans. Fasciné depuis son plus jeune âge par cette forme d’art, son retour aux études s’avère concluant et à l’âge de 27 ans, Jimmy entreprend une carrière de cinéaste. Au fil des ans, il scénarise et réalise 11 courts-métrages primés et présentés dans de nombreux festivals à travers le monde. À l’automne 2010, il tourne son premier long-métrage La cicatrice, sélectionné dans plus de 15 festivals dont le prestigieux Festival International du Film de Busan en Corée du Sud. En 2014, Antoine et Marie, son second long-métrage, gagne le Grand Prix Focus au Festival du Nouveau Cinéma de Montréal. Son plus récent long-métrage, Mon ami Dino, a été présenté lors de la soirée de clôture de la 20ième édition du festival Fantasia. Présentement, Jimmy travaille à l’adaptation de Mãn, second roman de l’écrivaine de renommée international, Kim Thuys.

Dino Tavarone

Acteur, Mon ami Dino, samedi 15 octobre, 21h30

Dino Tavarone fait une entrée remarquée dans le monde de la télévision en jouant dans la populaire série Omertà, où son interprétation de Giuseppe Scarfo, lui vaut deux mises en nomination aux prix Gémeaux. On a pu le voir ensuite dans de nombreuses séries telles que Providence, Watatatow, Tabou II, Il duce Canadese, Juliette Pomerleau, L’Or, René-Lévesque, Minuit le soir.tavarone_dino_1

Au cinéma, son rôle dans le long métrage 2 secondes lui vaut une nomination comme meilleur acteur aux Jutra. Il fait également partie de la distribution de 36 Hours to Die, The Uncles, Café Olé, Mambo Italiano, Le piège américain,

3 saisons et Corbo. Il est la vedette et l’inspiration du film de Jimmy Larouche « Mon ami Dino ».

Homme de théâtre, il participe à plusieurs pièces au théâtre italien et dans les pièces Le Pont, Long Short et au Théâtre du Vieux Terrebonne dans L’amuse gueule en 2013 puis en 2014 dans « Don’t blame it on the stork » présenté au Centre Leonardo Da Vinci à St-Léonard.

Artiste, peintre, chanteur et musicien cet artiste multidisciplinaire ne cessera de nous surprendre par son talent et son charisme.

Stéphane E. Roy

Scénariste, réalisateur et acteur  9, vendredi le 21 octobre, 19h

Stéphane E. Roy est un acteur, cinéaste, dramaturge et metteur en scène canadien né le 31 mai 1968 à Montréal (Québec).

Il est notamment connu du grand public pour son rôle de Sylvain Desjardins dans l’adaptation québécoise de la série télévisée française Caméra Café.

Stéphane a étudié à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) en art dramatique. Il a fait partie du groupe d’humour Les Bizarroïdes de 1990 à 2000, groupe sacré révélation du festival Juste pour rire en 1994.

Au théâtre, Stéphane E. Roy écrit et joue, entre autres, dans plusieurs pièces dont les succès Mars et Vénus, Me, Myself et moi-même, Ils se sont aimés et La Capitulation.

À la télévision, on a pu le voir dans de nombreuses séries télévisées, telles que Caméra Café, Cauchemar d’amour, Le Plateau, Max Inc., Ooops!, Réal-IT et Les Bougon, c’est aussi ça la vie! ainsi que des émissions de services en tant que chroniqueur comme Les Quatre Cents Coûts à Télé-Québec, Deux filles le matin et Sucré salé sur le réseau TVA.

En 1991, Il fonde la Ligue d’improvisation montréalaise, ligue d’improvisation expérimentale. En 2001, il crée Les Cabarets littéraires – Les Auteurs du dimanche, qu’il anime pendant 6 ans, soirée où les auteurs composent et lisent un texte sur un thème imposé.

En 2008, on peut voir son travail comme metteur en scène dans une nouvelle série d’émission humoristiques avec le duo Ben et Jarrod, diffusée à Super Écran. Il coécrit et joue dans le film Le Cas Roberge aux côtés de Sébastien Benoît, Jean-Michel Dufaux et Benoît Roberge (film inspiré des populaires capsules diffusée sur internet).

En 2009, il réalise pour Canal D huit émissions humoristiques d’une heure avec le duo Ben et Jarrod. En 2010, il reçoit deux nominations dans la catégorie « meilleure série humoristique » au gala de l’Association québécoise de l’industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ) et au gala des Oliviers, pour son travail de réalisateur sur Le Temps d’une molle.

En 2012-2013 il tient le rôle de Martin dans la comédie romantique : Ils se sont aimés. En 2013, il publie Mars et Vénus, la pièce de théâtre interactive chez Dramaturges éditeur.

En 2016, il joue, réalise et co-écrit Neuf, l’adaptation cinématographique de sa pièce de théâtre Neuf variations sur le vide, avec neuf autres réalisateurs : Ricardo Trogi, Erik Canuel, Micheline Lanctôt, Marc Labrèche, Luc Picard, Éric Tessier, Jean-Philippe Duval et Claude Brie.

Paul Doucet

Acteur, Les 3 p’tits cochons 2, samedi le 22 octobre, 21h

Depuis plus de 20 ans, Paul Doucet est présent dans le paysage culturel québécois. Diplômé en Art Dramatique à l’UQAM en 1994, il fait ses débuts professionnels dans la série Les grands procès, et obtient ensuite plusieurs rôles au théâtre, au cinéma et à la télévision. En 2001, il décroche un premier rôle majeur, celui de Jean Duceppe dans la série du même nom. Son interprétation remarquable, souligné par le Gémeau du meilleur acteur, lui permet de décrocher des rôles de plus en plus importants. Depuis, on a pu le voir au cinéma, entre autres, dans les films Funkytown, La Garde, Guibord s’en va-t’en guerre, Early Winter et Les 3 petits cochons 1 et 2. Actuellement, on le retrouve à la télévision dans les séries Unité 9, Les Pays d’en haut et Au secours de Béatrice. Au fil des ans, ces rôles lui ont valu plusieurs nominations et trophées aux Galas des prix Gémeaux et Artis. De plus, il s’implique activement depuis plusieurs années auprès de la Fondation Charles Bruneau.

Moe Jeudy-Lamour

Acteur, King Dave, dimanche le 23 octobre, 19h

Moe Jeudy-Lamour est un acteur bilingue de Montréal d’origine Haitian. Après avoir terminé l’Université à Concordia, il a poursuivi son rêve de devenir acteur.  Depuis il a été vu dans “19-2”, “Unité 9” et  “X-Men Days of Future Past” et récemment “Les Jeunes Loups”. Cette année Moe a été
vu dans l’excellent film americain “Race”. Ce film qui est sorti en févriermoejeudylamour 2016 reflète la vie du premier coureur olympique noir, Jesse Owen. Moe joue le rôle de Mel Walker, l’un des amis proche du personnage principal. Il a récemment complété le film “Bon Cop Bad Cop 2” où il a un des rôles majeur. Moe apparaît aussi dans la série américaine acclamée “Real Detectives”  et vient tout juste de finir de terminer 3 épisodes pour la série “Incorporated” où il joue le rôle de Félix, garde du corps assigné au personnage principal. Cette série est produite par Ben Affleck et Matt Damon.

En octobre il tournera sur « Death Wish”, un « remake » d’une série de film des années 70 avec Charles Bronson. King Dave reste un des coups de coeur de Moe grâce à l’écriture incroyable d’Alexandre Goyette et la vision de Podz qui ont réussi à livrer un plan séquence de 90 minutes.