Compétition de courts métrages 2018

Objectif : Le volet de la compétition courts métrages tient à encourager les artisans passionnés peu importe le genre de leur production : documentaire, fiction, animation ou expérimental.

Date : La compétition aura lieu à Winnipeg le dimanche 21 octobre à 13h.

Lieu : Dans la salle Antoine Gaboriau au Centre culturel franco-manitobain.

L’entrée est gratuite.

Prix :

Prix Cinémental

  • Un montant de 400 $ remis au meilleur court métrage (niveau professionnel ) choisi par le jury
  • Un montant de 200 $ remis au meilleur court métrage (niveau amateur ) choisi par le jury

Prix Épi d’Or

Certificat donné au court métrage préféré du public, niveau professionnel et niveau amateur. Une diffusion en ligne d’un an par l’entremise du site de Cinémental.

Catégorie amateur

Les vaillants, Martin Gunn (4 min)

Depuis plus de cent ans, des hommes de Kitcisakik se réunissent lors d’une mortalité afin de construire bénévolement le cercueil, en solidarité envers les familles. Un savoir-faire transmis de génération en génération et un moment de recueillement hors du commun pour ces hommes plongés dans l’action.

Les inventions, École Regent Park (3:30)

Des fantômes d’inventeurs célèbres viennent en aide.

Les frontières, École Lord Selkirk Regional Secondary Comprehensive School (4:30)

Les frontières, une invention des hommes.

Le temps, Collège Miles MacDonell (5 min)

D’un point de vue historique, les différentes façons dont les humains ont mesuré le temps (cadran solaire, horloge, etc.). Le contraste entre l’importance que joue le temps.

Catégorie professionnelle

Suis-moi, Susanne Serres (8 min)

L’exploratrice urbaine Logan ne recule devant rien pour recruter plus d’abonnés sur sa chaîne YouTube.

Mal de coeur, Franie-Éléonore Bernier (10 min)

Ghislain est en choc de sentir son cœur battre par à côté de son coccyx. Il demande l’aide de son frère, qui conclut qu’il doit réapprendre à rire.

L’homme et le poisson, Lewis Leon (4 min)

Dans une vaste toundra gelée; un pêcheur grisonnant reçoit le châtiment d’un poisson vindicatif, mais familier.

Bonfires, Martin Bureau (6 min)

Les Bonfires sont d’immenses «feux de joie» allumés en Irlande du Nord le 12 juillet de chaque année par les protestants, dans le contexte des célébrations de la Bataille de la Boyne, qui eut lieu en 1690. Composés de palettes de bois, de pneus et de déchets, ils représentent affirmation identitaire pour les protestants, arrogance et humiliation pour les catholiques.

Retour de qualité, Daniel Abraham et Pierre-Alexandre Girard (8:30)

Dire que Germain était venu aux urgences se faire diagnostiquer une dépression…

Paupière mauve, Gabrielle Demers (10 min)

Emanuelle s’entraîne sur un vélo stationnaire et n’arrive pas à évacuer Laura de ses pensées. Plus elle pédale et plus le souvenir tourne au désir.

Sang papier, Kevin T. Landry (8 min)

Un étrange Roumain tente de rentrer au Canada, mais se frappe à un douanier zélé et à sa collègue étrangement coopérative.

Noah, 18 ans, Francine Hébert (9:30)

Noah, 18 ans nous plonge dans l’univers d’un adolescent transgenre, éloquent et courageux. Le film nous invite à briser les tabous et de partir à la découverte de cette jeunesse unique, inouïe, mais certes semblable aux autres, à bien des égards.