EnglishPour nous joindre      Suivez nous sur : Twitter |  Facebook | Instagram

 

 

 

 

 

 

 


  Facebook Twitter instagram

 

Festival 2014

Invités

 

Stéphane Oystryk, réalisateur de FM YOUTHStéphane Oystryk

Samedi 18 octobre 21 h (CCFM)

Stéphane Oystryk est un cinéaste de Winnipeg. Il a fait ses études en cinéma à l’Université du Manitoba et est l’auteur de plusieurs courts métrages dramatique et documentaire. Son œuvre démontre souvent un intérêt particulier pour sa communauté franco-manitobaine et le quartier de Saint-Boniface. FM Youth marque son premier long métrage et représente son portrait le plus complet de cette communauté francophone.

 

William Sineux, réalisateur de FRIENDLY MANITOBA

Dimanche 19 octobre 19 h (CCFM)William Sineux

Après des études à Sciences-Po et de multiples expériences en télévision (Le Grand Journal de Canal +, C à vous sur France 5), ce jeune réalisateur, « enfant de la télé », passe derrière la caméra pour faire découvrir une région qui l’a profondément marqué. Après avoir travaillé au Manitoba comme journaliste et y avoir créé sa propre émission de musique, ce musician de coeur, y retourne pour raconter à sa manière, la fabuleuse histoire de cette région.

 

Julie Hivon, réalisatrice de QU’EST-CE QU’ON FAIT ICI?

Samedi 25 octobre 15 h (Towne 8)

Julie Hivon a complété sa formation en cinéma à l’Université du Québec à Montréal. Elle a ensuite produit, écrit et réalisé deux courts métrages: Baiser d’enfant et Dans le parc avec toi. Baiser d’enfant s’est vu attribué plusieurs prix, notamment au Festival de Yorkton (Canada).

Elle a ensuite co-produit, écrit et réalisé un premier film long métrage intitulé Crème glacée, chocolat et autres consolations (2001). Celui-ci s’est vu attribué le prix du public au Festival du film francophone de Moncton ainsi que le prix du meilleur film au Festival de films de femmes de Torino.

Son deuxième long métrage Tromper le silence remporte deux prix (prix du public et Innovation) au Festival des films du monde de Montréal en 2010.

Julie Hivon travaille aussi en télévision. Elle a, entre autres réalisé quelques épisodes du téléroman Providence et collaboré à l’écriture des séries Toute la vérité et O’.

Parallèlement à son travail au grand et au petit écran, Julie a écrit un roman Ce qu’il en reste, XYZ éditeur, gagnant du prix Jacqueline Déry-Mochon, quelques pièces de théâtre pour jeune public, ainsi que des nouvelles littéraires dont Ballade pour une fin de millénaire gagnante du concours du journal Voir.

 

Jean-Carl Boucher, acteur dans 1987Jean-Carl Boucher

Samedi 25 octobre 21 h (Towne 8)

C'est grâce aux cours de théâtre et d'interprétation qu'il suit à l'école secondaire que Jean-Carl Boucher se découvre une  passion pour le jeu. Il débute rapidement sa carrière d'acteur en jouant dans divers courts métrages et décroche son premier rôle en 2007 dans l'émission jeunesse Les Kiki Tronic. Puis, les rôles s’enchainent et il décroche des rôles dans diverses émissions télé comme Tactik, Les Parent et L'Horrorarium.

Simultanément à sa carrière devant la caméra, il prête sa voix à plusieurs publicités radio et télé en plus de faire du doublage de film.

Au cinéma, il est de la distribution du film Un été sans point ni coup sûr et tient le premier rôle dans les films 1981 et 1987 de Ricardo Trogi. Il a d'ailleurs été mis en nomination aux prix Génie et au Gala des prix Jutra comme meilleur acteur pour  sa performance dans 1981.

En 2015, il ajoutera une corde de plus à son arc en foulant les planches du Théâtre du Rideau Vert dans la pièce Intouchables.

 

Yves Jacques, acteur dans LE RÈGNE DE LA BEAUTÉ

Dimanche 26 octobre à 17 h (Towne 8)

L’imposant parcours professionnel d’YVES JACQUES l'a mené de Québec, sa ville natale, à Montréal, avant de le propulser à Paris où il y joue depuis, aussi bien à la scène qu'au cinéma. Si son talent fut confirmé avec Le déclin de l'empire américain (D. Arcand) (nomination aux Génie 1987 du meilleur acteur de soutien), sa renommée n'a cessé de croître avec des films et des productions théâtrales tant en France qu’au Québec.  Il fait partie, entre autres, de la distribution des films Les invasions barbares (D. Arcand) et La petite Lily (C. Miller), tous deux en compétition officielle au Festival de Cannes en 2003.  De plus, on le retrouve dans le film Un homme et son péché (C. Binamé), dans la fresque historique Napoléon (Y. Simoneau) et dans La veuve de St-Pierre (P. Leconte).  Il joue, en tournée mondiale, les versions françaises et anglaises des pièces de Robert Lepage La Face cachée de la lune (Prix Gascon-Roux d’interprétation masculine) et Le Projet Andersen et plus dernièrement au Théâtre Odéon de Paris et en tournée européenne, il incarne sur scène le rôle de Dubois dans la pièce de Marivaux, Les Fausses Confidences.   Au petit écran, on a pu le voir notamment dans la série René Lévesque (Radio-Canada) et L’état de grâce (France 2).  En 2008, il a personnifié Samuel de Champlain lors des cérémonies entourant le 400e anniversaire de la ville de Québec.  En 2009, il a tourné La Dernière Fugue (L.Pool) et Cabotins (A. Desrochers). En 2010, il est de la distribution du film Voyez comme ils dansent du réalisateur français Claude Miller et la même année, il a tourné sous la direction de Kevin Tierney dans le film French Immersion. Nous pouvons le voir dans le film de Xavier Dolan, Laurence Anyways. Dernièrement, il a tourné aux côtés de Nicole Kidman et Tim Roth pour le film Grace of Monaco d’Olivier Dahan. En 2013, Denys Arcand lui offre le rôle de Pascal Montambault dans son dernier film Le règne de la beauté.

Yves Jacques a été nommé Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres, titre décerné par le ministère de la Culture et de la Communication de France, en février 2001 et est Officier de l'Ordre du Canada depuis la fin de 2009 pour ses réalisations en tant que comédien au théâtre, à la télévision et au cinéma, ici et à l'étranger.